Return To Non Combustion Gallery 

Michel Degosserie,     Braine-l’Alleud, Belgium,       tvcn10895@tvcablenet.be      3/8/2007

Fancy II

For those of us who are not good with French use http://babelfish.altavista.com to translate, David

   

Une patience dans la réalisation de ce module est récompensé par la beauté de cette mécanique, le corps est en acier, le cylindre en bronze, le piston en acier, et le volant en Inox.

 

Réalisation de la base, le choix de la méthode pour la réalisation de la base c'est porté sur une chute de large plat. Nous commençons par tracer le flanc pour la découpe.

La découpe réalisée nous avons le flanc de départ pour la base.
Après avoir réalisé à la foreuse avec une mèche à centrer le centre de la base, nous prenons un bloc de bois dur, dresser la face, placer le flanc à serrage avec une pointe tournante. Une fois serré contrôler avec un comparateur sur la pointe tournante la concentrique du montage. Le montage en place il est facile de tourner l'extérieure de la base et son chanfrein.
La réalisation du chanfrein à été réalisé en inclinant le chariot à 45°, le résultat est alors plus net.
La deuxième partie de la base est usinée à partir d'une barre de 30 mm de diamètre toujours en acier. La barre est serrée avec le mandrin et exécutée complètement sans démontage, cette méthode de travail est baptisée " montage en l'air".
Pour exécuter les moulures un outil affûté au rayon requis est absolument nécessaire.
Les dernières finitions c-à-d l'arrondi et le perçage de la pièce sont alors réalisées. La coupe de la pièce est alors coupé avec une scie à main le tronçonnage sur ce tour n'est pas pensable il faut dans ce cas une machine très robuste.
Cela n'empêché pas de réaliser un parallélisme précis en reprise dans le mandrin ou soit par mors doux.
Nous attaquons maintenant la pièce repérée "center post" qui ne pose aucuns problèmes de fabrication.
L'usinage du dia extérieure, ce dia doit respecté les tolérances requises pour un centrage parfait entre la base et son axe verticale.
Vue plus générale de l'usinage.

Perçage au dia 4.2.

 

Taraudage M5 de l'axe.
Autre point de vue.
Ensemble des pièces qui constituent la base du modèle.
Assemblage de la base avec une vis M5.
Matière première pour la réalisation du corps du modèle, cette pièce est la plus délicate à réaliser.
Nous commençons par dresser une face, montage en l'air, sans porte à faut pour éviter les vibrations.
Centrer la pièce avec une mèche à centrer.

Préparation du montage dit montage mixte, c-à-d fixation avec le mandrin d'un côté et d'une pointe tournante de l'autre. Nous contrôlons avec un comparateur la concentrique du montage sur la pointe tournante ceci permet d'affiné la précision et évite les d'imperfections.

Tracer grossièrement les grandes lignes de l'usinage, ceci permets de dégrossir le plus gros de la matière à enlever.
Nous commençons la finition de le première face et dia.
Finition du dia et des faces du côté opposé à la sphère qui devra être réalisée sur cette pièce.
Dernière ébauche du corps du "Fancy II".
Vue générale du montage en l'air.
Pour la réalisation de la partie sphérique de la pièce voici une méthode barbare dit " à la volée" qui donne de bon résultat visuel d'une surface sphérique quand ont a le coup de main, elle consiste à travailler avec les 2 chariots à la fois. Tracé sur papier le profil de la sphère y compris la partie cylindrique, ce calibre vous permet d'usiner la sphère en dégrossissant progressivement le contour. Il faut en effet admettre que le résultat ne peut pas rivalisé avec un appareil mais avec un peu expérience le résultat est quand même acceptable cfr la pièce réalisée.
Vue d'un autre angle. La face non accessible est réalisé après démontage de la pièce et repris avec le mandrin.
Ne procédant pas pour l'instant de fraiseuse voici une méthode d'utilisation du tour et d'un mandrin à 4 mors pour la réalisation de l'usinage du méplat. La surface sera terminée par rodage pour obtenir un parfaits contact avec le cylindre.
Réalisation du cylindre commence par la réalisation d'un parallélépipède en bronze.
Il faut commencé par soigné la finition.
Tracer et pointer les trous à réaliser.
Usinage de la chambre et usinage du cylindre au tour, il très important de respecté la partie cylindrique et des tolérances.
Usinage de la bague de bronze de l'axe de rotation du modèle.
Sur cette photo ont distingue l'axe permettant au cylindre de pivoter le ressort la rondelle et l'écrou prévu pour l'assemblage de la partie du cylindre.
Le piston dont la réalisation est en acier, et 4 rainures pour l'étanchéité sont réalisées.
Un autre angle permet de voir la réalisation des chanfreins, un arrondi était prévu sur les plans d'origine, mes goût personnel m'ont fait penché pour des chanfreins.
Une fois le montage du socle terminé l'ont peu déjà apprécié le contour des formes très agréables, le tuyau de laiton dia 5 va servir à l'alimentation de l'énergie.

Pour camoufler le centre réalisé lors de l'usinage une petite sphère a été sertie. Ont peut voir aussi le trou qui va servir à lubrification de la buselure et l'axe principale.

Voici le modèle entièrement assemblé.

Vue de face.

 

Vue de 3/4 le trou en avant plan est l'échappement, le trou avec le tuyau en laiton étant l'admission.
Photo réalisée avec un autre éclairage.
Le volant à été fixé sur l'axe par une vis de 3 mm

Vue côté du volant d'inertie qui à été réalisé en inox.

 

Une autre série de photos qui permet d'apprécier ce Fancy II.

Je fais remarquer aussi que toutes les pièces qui font partie de ce modèle ont été réalisés et usinés entièrement par le tour décrit sur ce site, ce qui démontre qu'il ne faut pas forcément une machine sophistiquée et hors prix ou de nombreux outils ou de machine pour réaliser de belles pièces mais beaucoup d'imagination et de soin.